EveryDay Is Like Sunday Now It's Dark PODCASTNastyMerchNastyMerch

INTERVIEW NASTY SAMY pour le webzine INDE-SSENCE (Avril 2013)

Salut Samy, après avoir joué dans Second Rate et Hawaii Samurai, étant actuel membre de The Black Zombie Procession et Teenage Renegade, tu ne sembles toujours pas rassasié car tu es revenu il y a peu avec un nouveau groupe qu’est Demon Vendetta. Peux-tu nous présenter ce nouveau projet ?

En fait ces derniers temps j’ai plutôt collaboré avec des musiciens étrangers… j’ai joué dans Dumbell (usa) pendant un an pour l’enregistrement d’un album et la tournée promo de 70 dates derrière, j’ai aussi joué avec l’australien Simon Chainsaw, l’accompagnant sur ses tournées européennes (j’ai fait 4 tournées avec lui ces trois dernières années), et j’ai également joué avec Scott Deluxe Drake (usa, ex The Humpers) sur une tournée européenne. Les groupes que tu cites dans ta question sont toujours actifs mais je les avais mis de côté ces deux dernières années, préférant jouer avec d’autres mecs en tant que simple musicien, soit en studio soit en tournée (ou les deux le plus souvent), histoire de varier les sensations de changer d’air… mais j’ai décidé de remettre mes propres projets au premier plan pour 2013 et 2014, tous ces groupes auront une actualité dans un avenir proche, je suis souvent en studio pour travailler sur un disque ou un autre, de nouveaux albums se préparent activement…
Pour répondre à ta question, effectivement j’ai remis une formation de surf/horror rock sur pied, en formule trio, Demon Vendetta… le bassiste Franz jouait dans Nedgeva et Teenage Renegade et Boris, le batteur, joue dans Jack and the Bearded Fishermen. Notre premier album « Guardians of the Bitter Sea » vient de sortir en format vinyl sur les labels Dirty Witch et les Productions de l’Impossible. On revient d’une vingtaine de dates en France, la deuxième partie de la tournée reprendra à la rentrée… pour l’instant tout se passe pour le mieux ; toutes les infos sur www.demonvendetta.com

Après la reformation ponctuelle d’ Hawaii samurai l’an dernier, j’imagine que cela t’a donné envie de revenir à la surf music ? Un style qui te tient vraiment à cœur ?

C’est exactement ce qui s’est passé, comme un déclic… j’ai joué de la basse dans Hawaii Samurai il y a une petite dizaine d’année, un groupe surf rock qui avait laissé une petite emprunte dans la scène française, on a sorti trois albums (et 2 EPs) et sillonné la France et l’Europe pendant presque 5 ans. Quand on s’est séparé, en 2005, je suis passé à autre chose… puis on s’est reformé en janvier 2012 pour quelques dates seulement, afin de fêter la réédition de notre premier album (sorti initialement il y a 10 ans, en 2002), une expérience très cool qui m’a redonné envie de m’immerger à nouveau dans la culture surf rock instrumentale… j’ai donc eu l’idée de remonter un groupe dans ce style, mais dans une formule un peu plus moderne et musclée, et cette fois à la guitare (je jouais de la basse dans Hawaii Samurai).

Tout au long de « Guardians of the bitter sea », on peut remarquer que vous avez injecté un style horrifique à la surf music, ce qui donne une approche cinématographique au disque, le tout orné d’une multitude de samples semblant tout droit sortis de vieux films d’horreur. Une sorte d’hommage en musique à ce cinéma là ? Un moyen de coupler ces 2 passions pour toi ?

Je suis un gros fan de cinéma de genre (horreur/fantastique/gore/slasher/films de guerre, films d’action, etc.), l’idée était vraiment de fusionner la culture surf et l’imagerie horror, en toute logique je dirais… notre musique est truffée de longs samples sortis des films de ma collection de VHS ou de DVD… c’est pour cela que j’utilise l’étiquette horror rock, c’est effectivement très cinématographique, c’est axé sur l’ambiance, et certains riffs sont des clins d’œil aux BO de films que j’adore, on casse un peu les schémas du surf traditionnel . Il y a énormément de références à cette culture bis dans notre set, que cela soit dans la musique mais aussi via notre merch’ et le décor de scène. J’ajouterais que ce sont deux cultures qui avancent main dans la main, le surf a toujours été lié à la culture cinématographique… ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Tarantino (l’exemple le plus flagrant et le plus populaire) a énormément puisé dans le style pour les BO de ses films…

Est-ce que l’idée de ciné-concert t’es déjà passée par la tête ou même carrément de réaliser un court-métrage pour illustrer le disque ?

Non pas vraiment, on reste avant tout dans une démarche rock n roll, donc où la scène et les prestations lives sont importantes… mais si on nous branche pour ce genre de projet, pourquoi pas, faut que ça soit adapté à notre délire, mais ça peut effectivement être imaginable. Tout projet est bon à être étudier !

Outre le premier album de Demon Vendetta, l’actualité se bouscule pour toi car ton nouveau fanzine vient de sortir, le dernier visiblement, peux-tu nous dire un mot le concernant ?

Le Megazine « Everyday is like Sunday » est disponible depuis Avril en effet, c’est le 5ème et dernier numéro… 74 pages de reviews, d’interviews, de textes sur la culture bis, le cinéma horrifique, les films teenage, la musique (metal old school, punk/hardcore, rock, etc.), avec des reports de concerts et pas mal d’autres trucs. Le fanzine est offert avec un livre « Allô Mike, toujours dans le Jazz !? », 80 pages qui regorgent de délire sur la pop culture ciné et musicale… avec un goût très prononcé pour les années 80 et 90.

Tu bosses aussi actuellement sur le troisième album de The Black Zombie Procession, la livraison est-elle prévue pour cette année ?

Pour la fin de l’année normalement, on est actuellement en studio, une grosse partie de la musique est en boîte, on affine et on termine tranquillement, on travaille en ce moment sur les chants, reste quelques pistes guitares à enregistrer ainsi que quelques arrangements/solos… on avance en fonction de l’emploi du temps des personnes impliquées dans le projet… on devrait finir les prises au début de l’été, on est sur la dernière ligne droite. On est super excité par cet album, on ne s’est mis aucune barrière.

Après Forest Pooky au chant sur le 2ème skeud, tu as ce coup-ci choisi de bosser avec Elie des Hellbats, un excellent choix par ailleurs, doit-on s’attendre à une ambiance aussi sombre que lors de votre collaboration chez Hellbats ?

Le nouveau disque de BZP sera dans une veine metal du début des années 90, au carrefour du thrash crossover et du punk hardcore moderne, avec un côté heavy horror rock très musclé et très généreux. Il y a toujours quelques pointes mélodiques ici et là mais l’ambiance sera définitivement plus lourde et plus grasse, très axé « riffs ».

On parlait de ton fanzine plus haut, mais on peut aussi dire que tu es un écrivain à part entière, as-tu des projets de ce côté là ?

« Ecrivain » ce n’est pas vraiment le terme, disons plutôt que j’écris dans la presse, je bosse pour deux magazines, et je publie mes propres fanzines… « Chroniqueur musical et ciné » me semble plus adapté.
Des projets d’édition sont en cours, je préfère ne pas trop en parler tant que ce n’est pas plus avancé… je suis toujours en train d’écrire sur un sujet ou un autre…. J’ai une idée de livre qui est plutôt concrète, j’y travaille… Pour l’instant, je vais essayer d’écouler les derniers exemplaires du Megazine n°5 et ensuite je me pencherai sur une nouvelle publication, j’ai beaucoup d’idées, reste à savoir quand et comment je pourrai les concrétiser, en fonction de mon emploi du temps, le studio et les concerts me prennent pas mal de temps, on verra comment ça se goupille dans les prochains mois, impossible de me projeter trop loin…

D’autres projets ou envies pour 2013 ? Des sorties pour ton label ? Du live ?

Je n’ai pas de label, tous mes disques sortent sur des structures extérieures, je n’ai pas le temps et les moyens de financer des disques, que ça soit les miens ou ceux des autres… je préfère bosser avec d’autres labels, c’est une étape du processus qui est importante, je compose et j’enregistre les disques mais il faut que quelqu’un prenne le relais pour la sortie, la promo et la distribution, ce sont des éléments dans lesquels je n’ai pas envie de m’impliquer…
Ma structure « Everyday is like Sunday » est orientée sur la publication/distribution de mes fanzines et sur le management de mes groupes, c’est tout.
Fin 2013, je serai encore un peu sur la route avec Demon Vendetta pour une quinzaine de dates, ensuite le nouveau disque de BZP sera dans le four pour une sortie imminente et il sera temps de mixer le nouvel album de The Last Brigade qui est complètement fini depuis deux ans…Un autre disque auquel j’ai participé il y a deux ans (j’y ai joué les guitares et les basses), dans un style hardcore mélodique (façon 90, école Fat Wreck et Epitaph des débuts) doit être finalisé et mixé avant novembre. Je vais également essayer de finaliser mon projet de nouveau livre, sur ce point j’en saurai plus dans les semaines qui arrivent, une chose en entraîne une autre, effet boule de neige. L’été arrive, c’est une période où j’abats normalement énormément de taf’, de façon à bien préparer la rentrée qui suit…

Un mot sur la Kicking Radio, tout comme nous chez INDé-ssence tu y animes « Now, it’s dark » avec Elie des Hellbats, peux-tu nous présenter ce podcast ?

J’anime « Now It’s Dark » depuis presque 5 ans maintenant, c’est une émission mensuelle qui s’attarde sur la culture bis, le ciné d’horreur, la musique (rock, metal, punk/hardcore, hip hop old school, rock n roll, etc), les comics, les livres… C’est une sorte de talk-show (sous) culturel, on y parle beaucoup, et on passe des morceaux issus de nos collections de disques, c’est fun et on a de bons retours… les émissions sont assez épiques, elles durent souvent plus de deux heures et ça part dans tous les sens, bref on se marre à la mettre en boîte, en fait c’est une conversation téléphonique que l’on enregistre, tout simplement… toutes les infos sur le site : http://.nowitsdark.podomatic.com

Malgré ton emploi du temps surchargé, arrives-tu encore à écouter beaucoup de zik ? Des nouveaux groupes qui t’ont scotché récemment ?

Bien sûr, je suis constamment en train d’écouter de la musique, quasi 7j/7j, 24h/24h serais-je tenté d’écrire… Lire, marcher dans la nature et écouter de la musique sont mes passe-temps favoris. Je n’ai pas la TV, pas de jeux vidéo, je ne sors pas beaucoup quand je ne suis pas sur la route avec mes groupes, je suis toujours en train de bosser sur mon ordi sur un projet ou sur un autre en écoutant de la musique dans mon bureau… J’écoute énormément de choses, principalement du metal old school (heavy metal/thrash/death metal), du hip hop des années 90, de l’indus, de la surf music, du rock sombre (gothique/cold), du hardcore mélo californien, un peu de jazz et de l’electro instrumental barré.

Du coup, quels sont tes disques de chevet en ce moment ?

J’ai bien une cinquantaine de disques sortis à côté de ma chaîne, qui attendent soit d’être décortiqués, soit d’être chroniqués, soit d’être simplement écoutés!!! Et je reviens juste d’un trip aux Etats Unis, où j’ai acheté une trentaine de disques, je ne sais plus où donner de la tête…
Dur de te faire une play-list exhaustive, mais je dirais que ces dernières semaines j’ai principalement écouté Supuration/Sup (discographie intégrale ainsi que le dernier album « Cu3e »), Ice T (idem, disco intégrale), Voivod (leur excellent nouvel album « Target Earth » et « Angel Rat »), Public Enemy (best of), Paris « The Devil made me Do It », NTM « Authentik », Dead Can Dance « Spiritchaser », Implants « From Chaos to Order », Sisters of Mercy « First and Last and Always », John Coltrane « Giant Steps , Intitute « Distort Yourself », Rob Zombie « Hellbilly Deluxe », Project : Failing Flesh « A Beautiful Sickness », M-Pheral « Soil ».

Les livres que je suis en train de lire ou que je viens de terminer : « Nuit Noire, Etoiles Mortes » de Stephen King, « Before the Chop : LA Weekly Articles 2011-2012 » d’Henry Rollins, « Colore moi Rouge Sang » de Herschel Gordon Lewis (dans la collection Gore !), « A Memoir of Gangster Life and Redemption from South Central to Hollywood » d’Ice-T, « Trace Ecrite » de Jérémie Grima, « Official Truth, the Inside Story of Pantera, 101 Proof » de Rex Brown, « Rob Zombie, le Montreur d’Ombres » de Jean Paul Coillard.

Les derniers films vus au ciné : Jurassic Park 3D de Steven Spielberg (édition 25ème anniversaire), Evil Dead de Fede Alvarez(le remake foireux de 2013).

Les derniers films vus en DVD : « Hitchcock » de Sacha Gervasi, « Lords of Salem » de Rob Zombie), « The Inkeepers » de Ti West, « Le Village des Damnés » de John Carpenter.

Les derniers concerts auxquels j’ai assisté : Soundgarden (à Denver, Colorado), 3 Inches of Blood (à Denver, Colorado), Strung Out (à Lausanne, Suisse), Cannibal Corpse (à Lausanne, Suisse).

Merci à toi et à bientôt.

Merci pour l’interview, le soutien et l’intérêt, bonne continuation pour votre webzine et vos activités, à bientôt sur la route.