EveryDay Is Like Sunday Now It's Dark PODCASTNastyMerchNastyMerch

INTERVIEW NASTY SAMY pour le magazine THRASHER (Avril 2007)

INTERVIEW NASTY SAMY pour le magazine THRASHER (Avril 2007)

Interviewé pour la version française du magazine culte THRASHER Mag’, Nasty Samy se penche sur le projet Black Zombie Procession et sur sa vision du rock indé et de la culture qui l’entoure (ciné, livres...).

"Quand la passion débordante et l’énergie créative mettent le pied à l’étrier d’un démon intenable, il arrive que naisse des cendres de plusieurs projets menés jusqu’au bout ou mort prématurément un enfant plus mature et plus couillu que prévu. C’est le cas avec BZP. Tout jeune, tout petit mais avec une expérience et une connaissance à faire pâlir les vivants. Quelques mots sur la Bête avec Nasty Samy, qui tient les rênes du monstre". (Chris Coppola)


1- Nasty Samy, tu es l’instigateur de ce nouveau projet, présente toutes les formations diverses dans lesquelles tu as pris pied au fil du temps...
J’ai été guitariste dans Second Rate, groupe de punk rock mélodique à forte tendance rock’n’rollesque qui a envoyé environ 300 concerts et qui a sorti une petite brouette de disques sur différents labels de 1998 à 2003 (2 albums + 1 maxi CD + 2 Split Cds + 1 Single), puis j’ai été bassiste dans Hawaii Samurai de 2002 à 2005, groupe Surf Rock Instrumental (3 albums aux compteurs et quelques Ep’s) avec qui on a fait beaucoup de route également, genre 200 concerts dans toute l’Europe... à la même période j’ai remonté un groupe power pop punk dans lequel je jouais de la guitare : Lost Cowboy Heroes, qui a connu une existence assez éphémère, deux petites années d’activité, une poignée de concerts, des problème de line-up puis basta (le temps quand même de sortir 1 album, 1 Split CD et 1 EP). Puis nous voilà en 2006 pour la sortie du premier album de mon projet solo : the BLACK ZOMBIE PROCESSION... tremblez de tous vos membres !

2- Qui sont les autres protagonistes de BLACK ZOMBIE PROCESSION ?
Je me suis entouré de fines gâchettes, le batteur de FLYING DONUTS et l’ancien chanteur (également batteur) de SECOND RATE... pour le live, c’est le guitariste/chanteur de FLYING DONUTS qui tiendra la basse...

3- BZP, est-ce un énième plaisir personnel ou une envie longuement réfléchie à partager ?
J’ai sérieusement pensé à ce projet en fin d’année dernière, quand, du jour au lendemain, je me suis retrouvé sans groupe, alors que j’avais passé les 6 dernières années soit en tournée, soit en studio, soit dans un local de répètition... toujours embarqué quelque part, quoi... puis tous ces groupes ont jeté l’éponge à un moment ou à un autre et je me suis retrouvé avec un planning qu’il fallait absolument remplir sous peine de devenir fou ! J’ai donc conceptualisé ce groupe, composé toutes les chansons et la plupart des textes, organisé toutes les idées et les riffs qui traînaient ici et là, puis j’ai contacté ceux avec qui je voulais bosser, des bon potes... le label Kicking Records m’a contacté pour produire le monstre et voilà... Black Zombie Procession est un groupe qui continuera à sortir des disques, mais qui restera toujours ma « créature »... qui évoluera au fil de mes envies, de mes motivations et de mes centres d’intérêts.

4- A l’écoute de cet album, on ressent une très forte inspiration générale venant des 80’s et des 90’s. quels sont les groupes/musiciens et courants musicaux qui font bouger la Procession du Zombie Noir ?
C’est un projet de fan pour les fans... le disque est bourré de clin d’oeils, de références... faire de la musique qui a du caractère avec pour toile de fond un délire horrifique n’est pas un concept hyper original à la base, ça été fait par les Misfits, par beaucoup de groupe garage, psychobilly et même des groupes de surf-music... mais là c’est un peu différent, on s’éloigne de l’Horror Rock pur et dur... dans ce groupe on y retrouve ce que j’aime : du punk rock, de metal old school, du hard rock, de la power pop, du rock 70 et un peu de surf music... c’est un délire d’ado’ attardé, quoi ! Des monstres, des vampires, des tueurs en séries, des succubes malsaines, des riffs couillus, des solos et des gros refrains... bref du Rock bouillant et généreux !J’ai explosé les étiquettes réductrices, pour ne me concentrer que sur ce que j’aime : des guitares dans tous les sens et des grosse mélodies ! C’est un chaudron bouillonnant qui crachote des gros bouts de culture bis, avec des samples de films B ou Z et une imagerie horrifique, qui lorgne sur les comics et les bobines mal goupillées... entre Husker Du et Ronnie James Dio, il n’y a parfois qu’un pas !

5- Les années 2000 n’ont plus rien de bandant à présenter à tes yeux et oreilles ?
Ma génération est quand même hyper chanceuse... on a quand même connu Metallica, Megadeth, Guns and Roses, Nirvana, Pixies, la vague rock de Seattle, Therapy ?, Slayer, Death, Sepultura...et bien d’autres encore... je ne vois pas quel groupe des années 2000 peut s’aligner sur le statut des groupes qui nous ont fait trépigner dans la cour du bahut...

6- Quels sont les personnages clefs, voire indispensables, d’une bonne culture indépendante de nos jours ? et en France ?
Perso’ je grappille à droite et à gauche, il n’y a pas de ligne conductrice, en général j’aime bien les gaziers qui ont du tempérament, du charisme et qui bossent dur dans leur discipline... je suis fan de Henry Rollins, de Johnny Ramone, de Morrissey, de Ozzy Osbourne, de Ronnie James Dio, de Jeffrey lee Pierce (Gun Club), de Ted Nugent, de Jeff Dahl, de Dave Must aine de Jack Endino, de Paul Westerberg...
Niveau littérature, j’adore Bukowski, Fante, Carver, King, David Baddiel, Edward Bunker, Rollins (encore !), mes auteurs français préférés sont Houellebecq, Manchette, Pouy, Benacquista, Philippe Garnier, jean Paul Dubois et des dizaine d’auteurs de polars... je me gave de Bd indé aussi : Adrian Tomine, Daniel Clowes, Joe Matt, Seth, Craig Thompson...
En règle générale,je suis plutôt tourné sur ce qui se passe Outre Atlantique, j’adore la culture ricaine, je ne me retrouve absolument pas dans la culture franchouillarde... on a de bon trucs, mais bien souvent, ça manque un peu d’efficacité, de piquant et de personnalité...
Je suis toujours de très près ce que font mes potes : Flying Donuts et Dead Pop Club ont sortis de très bons disques, ils sont souvent sur la route et continuent d’avancer, proposant une vision personnel du rock indé, c’est bonnard... il y a aussi pas mal d’autres groupes : Neurotic Swingers, the Hatepinks, Sparkling Bombs, etc... niveau fanzine : Shotdown, Rad Party, Grobader, Maniacs... En ce qui concerne le « 7ème art » , je ne me déplace au ciné que pour mater des films d’horreurs et l’année 2006 a été très riche en la matière : La Colline a des Yeux, Wolfcreek, Mortuary, Horribilis, Reeker, Hostel, SAW III, Destination Finale 3, la Série des Masters of Horror... Que ce soit en musique, en littérature ou au cinéma, j’aime bien que ça soit fait avec les tripes, avec du tempérament, quoi... pas forcément avec des budgets astronomiques mais avec des idées et de l’énergie à revendre, quand ça suppure la passion et l’envie de partager...

7- Parles-nous un peu de tes activités annexes (site, autre groupe,...).
Je gère le webzine EVERYDAY IS LIKE SUNDAY, qui est consacré à ce que j’appelle la Culture Bis... c’est un énorme site qui traite des musiques à fort caractère (Punk Rock, Rock and Roll, Heavy Rock, Hard Rock, Garage rock, Metal Old School), du cinéma de genre (films d’horreur, teenage movies, séries B ou Z...) et de la littérature non académique... Je suis entouré de la Nasty Team, une brochette de 6 gaziers complètement cintrés éparpillés aux 4 coins de la France, des mecs passionnés, qui savent tenir un stylo et jeter les tièdes aux lions ! Il y a des interviews, des chroniques, mon journal de bord (les fameuses Nasty Samy’s Values), des colonnes, des textes... bref de quoi lire pour toute une vie ! Allez y, vous trouverez certainement chausson clouté à vos pieds : www.likesunday.com
Je joue également de la basse depuis 6 mois dans HELLBATS (Heavy Power Rock), on revient juste de studio et notre nouvel album « Unleashed and Alive » sera dans les bacs dans 1 mois, il sort sur le label Kicking Records (qui a également sorti le BZP) ... on va tourner intensivement durant toute l’année 2007 en France et à l‘étranger, on risque de se croiser. (www.hellbats.com)

8- BZP aura un long avenir devant soi ou une existence éclair ?
Sachant que c’est moi qui tire les rênes, ce groupe est bien parti pour durer... On va faire la promo du disque, faire quelques concerts, essayer de participer à d’autres projets (comme le tribute aux Sheriff par exemple, qui doit sortir sur le label Kicking Records) et je vais m‘atteler au deuxième album dans le courant de l‘année, j‘ai déjà beaucoup d‘idée qui ne demande qu‘a être triturées et malaxées... Qu’est-ce qui peut nous arrêter ? On est déjà mort, je te le rappelle...

9- Pour conclure, la parole est à toi.
D’un côté des Zombies de l’Ordre Noir, de l’autre des Chauves Souris de l’Enfer... des gros riffs et des grosses claques soniques dans tous les sens... et faites un tour sur EVERYDAY IS LIKE SUNDAY. Merci pour l’intérêt porté à mes activités...
Vive la culture qui grince, qui dégouline, et qui ne se regarde pas le nombril...
« And remember, the Undead people are not who you think they are... »